Biniarroca Boutique Hotel & Restaurant


L'Hôtel

Vous pensez « île de Minorque », et vous pensez peut-être alors aux traces de la présence britannique au XVIII siècle, aux “nombreuses bonnes choses”  que cette présence y a laissées, au paysage, à l’image globale du pays —  comme empreinte de réminiscences libérales à l’est, et féodales à l’ouest –, à l’architecture  – les fenêtres à guillotine des maisons typiques et des grosses fermes ou petits manoirs, les llocs –, à la culture du cheval – la magnifique race minorquine, croisement de pur sang arabe et anglais, dit-on –, et à une certaine esthétique dans le traitement des espaces. Biniarroca  s’offre en effet ainsi à nous,  comme héritière de ce mélange fantastique des styles méditerranéen et britannique,  un havre de paix caché dans la campagne non loin de la petite ville de Sant Lluís, et où, sous l’impulsion des artistes Lindsay Mullen y Sheelagh Ratliff, s’associent avec bonheur l’évocation des réalités d’autrefois  – le jardin romantique, la demeure en soi, et plus de la moitié des motifs et objets de décoration –, et l’ouverture au monde contemporain –la salle d’expositions, l’accueillante boutique, intelligemment achalandée. Deux conceptions des espaces où se retrouvent en heureuse combinaison les détails de style british, romantique, cool ou même ad lib. Ainsi en est-il, par exemple, de la présentation des tables au restaurant, de certains recoins de l’hôtel où de gracieuses décorations témoignent d’une présence toute personnelle, ou encore de la très belle piscine avec, aux quatre coins, ses quatre vestales de pierre qui veillent sur l’ensemble. Presque partout ailleurs ces statues pourraient faire mauvais effet, mais à Biniarroca, les moisissures sur la pierre ne sont que la  patine du temps, le témoignage d’un âge bien porté, et elles sont là parfaites et rayonnantes, recouvertes de bougainvilliers, enveloppées de plantes grimpantes  poussées entre les dalles de marnes calcaires – sur un sol de piedra de marés –, la pierre blanche qui préside à l’ensemble et lui donne son originalité. Il s’agit d’une piscine faite pour le plaisir personnel, où la privacité est protégée, et les chaises longues se cachent presque  sous les pergolas. Nous aussi pour un peu nous nous échapperions du monde pour nous cacher – que les Britanniques ancrés au XVIII siècle me pardonnent la référence – dans cet enclos féodal, dans cet endroit où règne le calme, un endroit qui est – que les Britanniques d’aujourd’hui me pardonnent à leur tour – un haut-lieu de l’art de vivre.


Accessibilité

Pratiquement toute l’enceinte est d’accès commode pour les fauteuils roulants. Chambre avec salle de bains adaptée. Toilettes adaptées entre la piscine et le restaurant. Accès sans barrières aux chambres du rez-de-chaussée et au restaurant. Signalétique en braille et en relief aux portes des chambres et aux toilettes communes.


Que faire?

 Activités

Nous sommes à deux pas de la ville de Mahón –Maó– dont l’histoire présente un intérêt tout particulier. À ne pas manquer la visite de la Fortaleza de La Mola, le Fort Malborough, l’île Isla del Rey – où l’héritage britannique est toujours  présent –, et le Lazaret -- el Lazareto--, l’île où étaient mises en quarantaine les personnes soupçonnées d’être porteuses de différentes maladies, tout particulièrement de la lèpre. L’édifice comprend certains éléments qui sont uniques en leur genre, comme par exemple la chapelle dans laquelle  le prêtre célébrait la messe enfermé dans une sorte de grand cagibi vitré. À ne pas manquer non plus les plages de l’est de l’île : Cala Tortuga, près du cap Cabo de Favàritx (20 minutes à pied) et toutes les plages de la côte nord-est, entre l’entrée du port de Mahon et Sant Adeodat. La Cova d´en Xoroi, enclave spectaculaire encastrée dans des grottes de la falaise, vaut également le détour : pendant la journée bar à vin et pub, et la nuit,  discothèque, qui a ses dévots aux quatre coins du monde.

 Lieux à Visiter

Le Centre ville historique et le port de Mahon. Binibeca Vell (re-création sur la côte d’un villaje de pêcheurs,  tout de blanc). Courses au trot sur l’hippodrome de Mahon. Église Santa María, qui possède l’un des meilleurs orgues d’Espagne. Monuments mégalithiques (Trepucó, Talatí de Dalt et autres particulièrement représentatifs de l’île).
 

 Livres

Aeroguía del litoral de Menorca. Editorial Planeta.  25€ environ.
Menorca Guía Total. Editorial Anaya Touring.  20€ environ. Présente 3 itinéraires à travers l’île, du plus grand intérêt.
 


La Gastronomie

 La Cuisine

La table à Biniarroca est à l’image de l’ensemble Biniarroca : une  savante et sage combinaison d’hier et d’aujourd’hui. Une cuisine d’auteur, du genre « plus que parfait » ; spécialités du terroir, recettes de Minorque et créativité Maison. Prix moyen du couvert 45€.

 Produits Typiques

« Ensaimadas » de Majorque et de Minorque, « sobrasada» locale, liqueurs «Hierbas» de la distillerie Xoriguer de Mahon.
 


Galerie